Archives du mot-clé Chris Cooper

28 janvier 2018 : Ciné-club Fantasme : American beauty (1999) – Lolita (1962)

– 19h : American beauty (Sam Mendes – 1999 – 122 minutes)

avec Kevin Spacey, Annette Bening, Thora Birch, Allison Janney, Peter Gallagher, Mena Suvari, Wes Bentley, Chris Cooper

Un père méprisé par sa famille commence à fantasmer sur la meilleure amie de sa fille, et même à reprendre radicalement sa vie en main.

Pour un premier film, c’est un coup de maître de Sam Mendes ! En grattant le vernis du rêve américain, le réalisateur britannique (Les Chemins de la perdition, Skyfall) signe un thriller social féroce, qui décroche cinq Oscars (meilleurs film, réalisateur, acteur (Kevin Spacey), scénario original et photographie), ainsi que des Golden Globes ou BAFTA. American beauty dévoile une galerie de personnages admirablement bien écrits et interprétés, dévoilant toute l’hypocrisie, les mesquineries et les frustrations de la société américaine, de la mère hystérique à sa fille mal dans sa peau, du voisin militaire obsessionnel à son fils dealer de marijuana.

– 21h : Lolita (Stanley Kubrick –1962 – 153 minutes)

avec James Mason, Shelley Winters, Peter Sellers, Sue Lyon

Un professeur de littérature se marie avec une femme parce qu’il est en réalité attiré par sa fille.

Considéré comme un des romans du XXème siècle, le scandaleux Lolita de Vladimir Nabokov n’était pas facile à adapter dans l’Amérique puritaine des années 50-60. Le jeune Stanley Kubrick relève le défi haut la main, Nabokov lui-même (qui rédigea le scénario, que Kubrick ne suivit que partiellement) déclarant que le film était de tout premier ordre. La jeune Lolita n’a plus douze ans comme dans le roman mais seize, comme son interprète, Sue Lyon, mais est toujours l’objet des plus grandes obsessions sexuelles de personnages dérangés, joués par les immenses James Mason et Peter Sellers. Malgré bien des atténuations dans l’adaptation, le film fait tout de même scandale, mais qu’importe, Kubrick commence déjà à écrire sa légende d’artiste absolu.